Au jour le jour 402

Les rires ne sont agréables lorsqu’ils sont autorisés par de petites claques que l’on met en couche de façon groupée et qui apparaissent soudain comme des vagabonds  qui ont accueilli une bonne  nouvelle sur le sein d’une femme âgée qui vit dans un appartement luxueux où elle  peut  utiliser comme paillasson un quadragénaire activement nerveux, et oublier qu’il est un conservateur  musical qui veut faire figure de grand conseiller en maroquinerie et cibler ceux qui avaient la force d’une nature exempte de danger, c’est ainsi qu’elle a placé dans des marchés parallèles et en tous lieux où les vieux finissaient avec une couverture de survie sur les épaules des requins de villégiature en leur redimensionnant  ses couronnes allemandes, elle était pour l’embranchement des grands chênes qui s’accrochaient au zèle d’un ange que rien n’élevait vers le ciel, puis  dévalisait avec des démêlés  extrêmes  son père ou  ses amis à la taille normale.


En période de doute, d’autonomie, de gloutonnerie, de rien, les petits de l’histoire se régulent dans  le haut  vol des voies  et des grands axes ainsi qu’aux arcs  qu’il faut contourner en allant d’une pièce à d’autres, ou bien sous la table où l’on voit des belles ceintures qui seront des unités de temps. On avait décidé de distinguer les chanceux par les fines herbes qu’ils ont dans leurs poches et plutôt que de les  gêner l’après-midi, de leur donner une application de mesures et de les mettre  au barrage qu’ils fréquentent. Je m’en  veux de devenir moins espiègle, à  ces puissances, à ce tic suivi, ce cap, et qui seront aussi funèbres  que les multiples lanternes rouges qui m’éclairaient jusqu’au matin avec un képi et une double règle sur la tête, puis quittaient  la terrasse où je faisais figure d’éclair pour aller dans des géométries aux proportions d’un plus d’un mal accompagné qu’un moribond, le reste reste ce qu’il est, et tout se rend incompatible autour de moi.

Les grands serpents au hasard de leurs amalgames ne  conçoivent pas  la présence des vedettes au degré zéro de leur bilan et de leur virulence, on leur défend de goûter aux céréales, aux ultraviolets, à lame intacte des bêtes. De façon bien dite, les garanties des imbéciles ont un côté sombre, que de riches infirmières rendent   accessoires pour  d’alertes amours, ici à la manière d’un nageur de crawl et de  papillon sans pataugas, je peux dire que toutes les matières d’alliance sont d’inutiles agréments distendus par  des erreurs d’étranglement, je m’agite en manœuvre autour de cette idée que des personnes qui ne sont pas les plus démentielles ne sont pas une protection rapprochée et que ceci reste défendable.

Le fait d’entrer et de sortir des surprises d’une fille que l’on veut épouser est un ancien jeu pratiqué par ceux qui aspirent à des interjections bruyantes. En termes de comparaison, le bureau d’un notaire n’est pas plus désaccordé que le cabinet d’un médecin assermenté, qui le temps d’une révolution hausse le ton pour donner le change, voilà donc le désaccord, une indignation d’esprit d’antan, abattement de toujours, salle de jeux pour les produits de brasserie de ceux qui augmentent la libido et nos liens grammaticaux, comment résister à cet ensemble qui cherche son bout par là où il n’est  pas, par la danse, ce déterminisme inconcevable. Dans ces parages j’exerce mon métier de conducteur de troupeaux, de constructeur de clarinettes qui feront se noyer les rats et de ma cellule, j’observerai cette  autre option de  pianiste qui écoute les bêtes approfondies.

Les prises que l’on partage s’immobilise dans un isolement de poupée impersonnelle, cette expérience professionnelle répétée mille fois  fait d’ailleurs pousser des poils  un peu partout à des jeunes filles impubères sans leur porter préjudice ni au visage ni au torse. Par  petits groupes  ceux que l’on a mis au rebut tressent des cordages qu’il lance à des adipeux  riverains diplômés de sciences absconses pour qu’ils puissent plus aisément traverser les gués boueux, il y a là aussi ceux qui ont abrégé leur ascension, et des bateaux pour les personnes âgées qui vont aller se dégrader  collectivement dans les errances entre les doigts bibliques des saloperies d’anges voyageurs de leur état, et des avancées qu’aucun navigateur n’aurait commises sur des mers libres. La jeunesse se doit de garder ses armes pour d’artificiels  paradis, cette escale plus savante, puis par revenir  à ses mois de sonneries.

Poussées hors du terrier, les bêtes ont de rapides développements et nous renseignent sur les débris, les pronoms personnels, la moiteur des instruments  à  vent qui en février deviennent des nombres premiers passés au rouleau compresseur. Cet agrégé de sciences qui est le demi-frère d’un prince vénéré en Égypte met sur la  balance les premiers éléments d'un art proche du cinéma, cet  éclat de l’intérieur,et ceci sans effacement aucun, et les carrés de verdure qui étaient  des vitalités d'hier et de demain deviennent une formation équilibrée, ceci est un grand moment d'émotion et d'expansion dont les apathiques  se moquent parce qu'ils ont été mis au bloc par les procédés de la seule sécurité qui a pour but un grand rien efflanqué d’une boutonnière bleue, qui vaut autant une  passion qu’une liberté, lorsqu'on est poussé à aller de la curée à la curie.



Lors des manœuvres secrètes dans les écoles supérieures, les électrodes sont des rayons à penser qui font des voyages de nuit dans des éprouvettes de cabochards, qui sans hésitation se moquent des lièvres femelles au bec de gaz, qui font de légers mouvements dans le sens de s'étaler ou de s'anoblir, c'est ce qu'on nomme un début de gamme, et les décibels deviennent alors de petits supports de voix aussi friables au demeurant qu’un soulier de vair dans un désert de sable, là où devant un vautour ou un sage, les hommes alanguis passent sous silence qu'ils ont pris des risques pour voler des programmes à contusions, à confusions, à contentions, ce qui est un bobard de plus, mais réglementaire celui-là, brutal, nécessaire, poser une réelle question sur le lieu où se prennent les mesures législatives et les rêves sont dès lors les raidissements des émissions enfantines.

La fenêtre donnait sur les nuages d’un ciel lourd et blafard, ce fut l’hiver une nouvelle fois, l’hiver de nous et d’en dedans, nous ressemblions à ces saisons mortes où la fatigue l’emportait sur nos jambes ingambes, mais jamais dans cette fatigue d’être ensemble nous nous démarquions pour des réflexions qui nous auraient mis dans de hautes douleurs. Les rouages de l’existence, l’embonpoint venant me firent mettre mon mécanisme d’être à mal dans des déconsidérations qui à sa bouche semblaient des secondes déplacées d’un cadran mal entretenu, je me taisais, je me cachais encore d’elle dans des retenues d’élève qui a jeté des pierres contre les vitres violacées par l’envie d’en finir et l’ennui de devenir. La liste est longue aujourd’hui d’un présent où pour elle je ne représente plus rien, sinon quelque chose entre l’oubli et la disparition.

Je sais les capitales de mal vivre avec la conscience de ces nerfs trop torsadés et qui mènent à la douleur, aux tremblements, à l’effacement. J’ai retenu ceci de vous, que vous n’étiez dans l’existence que pour un amour plein , pas de discrédit, entier, vif, sans alignements, vous m’en parliez parfois et j’y voyais la marque d’une qui est dans la réelle décision de l’assurance d’être désirée et défendue. Advinrent de nouvelles maladresses, de nouvelles contraintes, des trucs pas à ma mesure, moins d’animation, la distance fit le reste, nous développâmes chacun des petits bouts de rancune qui mis dans le grand ensemblier du pire devinrent des pénitences à se parler, à se reconnaître, des adversités à odeur de naphtaline et d’essences dépassées, nos préférences n’étaient que dans nombre de nos variétés, j’en possédais moins, vous me le fîtes savoir, je le sus…