Aphorismes

Aphorismes 190

Entre la pitié et le dégoût s’est insinué l’homme, et je ne m’évanouis plus que dans l’euphémisme ou la litote, de peur d’être son obligé.

J’ai mal fondé mon univers qui s’écroule dans l’incommodité de mes gestes et de ma parole.

Lire la suite...

 

Aphorismes 189

Se ranger du monde et finir dans le prestige des renoncements.

Théâtre organique que la vie, et dire que si nous y prenons tant garde, ce n’est que pour finir entre les planches.

Lire la suite...

 

Aphorismes 188

J’ai de la rage en quantité dans cet intérieur où mes histoires ne sont pas justifiées, où ma vie côtoie du désarroi et de la débine.

Pour me tenir loin de tout et de tous, je me suis exercé à de la déveine, tiraillé entre les tragédies qu’elle impose et les dérogations qu’elle évite.

Aucun mot ne peut légitimer ses origines, le mot exclut les commentaires sur sa naissance, le mot fût avant nous, et mourra après nous.

Lire la suite...

 

Aphorismes 187

Quiconque vit, s’enchaîne, au comble de cette assertion réside le débat sur toutes les formes de la sujétion.

Un évènement c’est du temps en exercice.

Lire la suite...

 

Aphorismes 186

Peut-être que les confidences ne sont-elles que le confort d'une parole à deux qui, ne peut s'évacuer que par le partage des hantises ou s’y soustraire ?

Le vrai paraît si sérieux qu'il pourrait par sa supériorité infecte tous nous inféoder  jusqu'aux désolations.

Lire la suite...