Aujour le jour 527

Je suis un énergique que le verbe horripile, et qui se détend par ce même verbe.


Rien qui ne mérite le meilleur de moi-même, je ne peux que susciter de la morve, ou cette gangrène de la parole qui passe par quelque insomnie, ou quelque corruption.


Dans cette transition, j’aurais indéfiniment penché pour l’affront, tous les affronts, y compris celui de ne rien estimer sans que j’y réfléchisse une nuit durant.


Peut-on jouir de cet impossible là, que tous les mots contrarient jusqu’à la prière ou l’agonie ?


Le réel s’évanouit à mes yeux, sitôt que je me compromets avec quelque acte fait pour m’éclairer.


C’est le dire qui a été le plus bas de mes grés, le plus vivace aussi, parler ne m’a tourné que vers moi, vers rien d’autre ;je veux dormir dans un silence capital, que l’immédiat désir de somnolence ne poussera pas dans les exagérations du verbe.


Pour une seule idée, mais une idée juste.


Tout acte, tout faire sentent la nauséeuse aventure de vivre.